background
logotype

Categorie

Une capsule pour étudier les fonds marins de Moorea

Dans le cadre de sa mission Capsule à Moorea, l’équipe de l’expédition Under The Pole mènera, en partenariat avec le CRIOBE, des études scientifiques sur le corail ainsi que la vie marine dans les fonds marins de l’île sœur à partir d’une capsule. La mission débutera cette semaine pour une période de 2 mois.
La capsule, qui sera utilisée à des fins scientifiques dans le cadre de cette mission, a été officiellement présentée à Opunohu dans la matinée du lundi 16 septembre 2019.
Dotée d’un volume de 4,5 mètres cubes et d’un poids de 340 kilos, cette capsule innovante, qui servira à la fois d’observatoire et d’habitat sous-marins, sera immergée et positionnée, pendant une période de 2 mois, derrière la barrière de corail située entre les baies de Cook et d’Opunohu  
« jusqu'à 120 à 130 mètres de profondeur».
A partir de cette capsule, des équipes de plongeurs professionnels se relayeront pour réaliser plusieurs missions scientifiques de 3 jours dans les profondeurs de l’océan de l’île sœur.
Ces derniers seront notamment chargés de mener des études et de récolter des données qui seront par la suite analysées par des scientifiques du CRIOBE.
Deux études scientifiques sont prévues. La première, qui sera menée en collaboration avec Laetitia Hédouin (biologiste marin du CRIOBE et spécialisée dans le corail) portera sur la ponte des coraux. 
La deuxième, qui sera réalisée en partenariat avec Valériano Parravicini (biologiste marin du CRIOBE et spécialiste en biogéographie et conservation), concernera la biodiversité de la communauté de poissons sur les récifs mésophotiques de Moorea et les interactions entre les espèces.

« Dans le cadre du programme Capsule, on va s’intéresser au corail. On sera particulièrement attentif sur la ponte des coraux qui est un événement clé de la reproduction. Ce phénomène n’a jamais été observé sur Moorea parce que celui-ci a lieu à un moment donné, une nuit, 1 heure précise. Cela se passe pendant des nuits différentes selon les espèces. Il va falloir faire des surveillances pour chaque espèce et guetter ensuite des signes avant-coureurs dans les heures qui précèdent la ponte.» explique Ghislain Bardout, le directeur de l’expédition.
Pour la deuxième étude, il s’agira de mieux connaitre la biodiversité des poissons sur les profondeurs les moins connues entre 30 et 120 mètres, en observant et en répertoriant les différentes espèces . »
« L’idée est d’avoir un panorama global du récif avec les interactions entre les espèces depuis la surface jusqu’à la zone mésophotique. » précise encore Ghislain Bardout.
25 personnes au total occupant des fonctions différentes (plongeurs, photographes, vidéastes, skippers, cuisiniers,…) seront mobilisées pour la mission Capsule, dont une dizaine de plongeurs professionnels.

Source @ PR

This is a bridge
This bridge is very long
On the road again
This slideshow uses a JQuery script adapted from Pixedelic

Crédit Photos @ PR

2020  MooreaNews   Moorea News