background
logotype

Categorie

Super Aito 2019 : « Je vais essayer de viser la première place ! », Masingue Hitiroa de Moorea

Masingue2 Hitiroa2 

Pour la 28ème édition du Super Aito qui aura lieu le samedi 24 août 2019, les meilleurs rameurs du Aito 2019 vont concourir pour rallier la plage de Temae à la pointe Vénus à Mahina, soit 35 kilomètres de course. Plusieurs rameurs de Moorea tenteront de représenter au mieux l’île sœur.
Parmi eux, Masingue Hitiroa , un des grands espoirs du vaa de Moorea mais aussi du fenua.
Hitiroa a fait ses classes dans l’équipe de Team Tohie’a Va’a d’Afareaitu et rame désormais à Team OPT chez les juniors. Après avoir décroché au mois d’août dernier le titre de champion du monde en V1 ainsi qu’en V6 junior en Australie, Hitiora vise la victoire pour cette grande course de samedi prochain(en catégorie juniors).

Avant cela, il a accepté de se confier à Moorea News.

Hitiroa, pourrais-tu te présenter ?
J’ai 18 ans et je suis originaire de Haapiti. En fait, j’ai passé mon enfance entre Papara et Moorea. J’ai fait mes classes élémentaires à Papara et à Haapiti. Ensuite, j’ai continué ma scolarité au collège d’Afareaitu avant de poursuivre au Lycée Agricole d’Opunohu .

Quand as-tu commencé le vaa ?
J’ai commencé le vaa en classe de quatrième au collège d’Afareaitu. Nous participions cette année-là à l’Eimeo Race. On était alors encadrés par les enseignants du collège. C’était ma première course. Depuis que je suis petit, j’ai toujours aimé les sports de glisse, notamment le surf. J’ai donc naturellement aimé le vaa. Mais je considérais ce sport comme un passe-temps, un moyen de passer du temps avec des amis.

À quel moment tu t’es dit que tu allais te mettre sérieusement au vaa alors ?
À un moment donné, j’ai participé à une course corporative à Moorea dans la catégorie des cadets en V1. Je suis arrivé en quatrième position. Je me suis dit qu’avec un peu plus d’entrainement, j’aurais pu décrocher le podium. C’est là que j’ai su que je voulais aller loin dans le vaa. Tous les jours, je me suis alors entrainé sérieusement en ramant, en faisant du footing,etc.

Est-ce que les résultats ont vite suivi ?
Oui, puisque j’ai commencé à gagner toutes les courses à Moorea dans les catégories des jeunes.

L’année 2019 est apparemment une excellente année pour toi dans le vaa avec notamment le titre de champion du monde en V1 junior homme en Australie. Que ressens-tu ?
En Australie, j’ai décroché la médaille d’or en V1 et aussi en V6 dans la catégorie junior.
En V1, je savais que je m’étais bien entrainé. J’étais confiant pour la course sans sous-estimer mes adversaires. Je me suis un peu renseigné au sujet des adversaires dangereux grâce à internet et en suivant les conseils des autres rameurs de Tahiti. Finalement, j’ai gagné la course. C’était une fierté de gagner en représentant Tahiti et Moorea dans ces championnats du monde. J’en profite d’ailleurs pour remercier mes sponsors : Nesian, ViperVa’a et Are Va’a.

Comment te sens-tu pour le Super Aito de samedi prochain ?
Lors de la course du Te Aito 2019, je suis arrivé en 5ème position (en V1 junior homme). Je pense que j’aurais pu faire mieux car ma pirogue a chaviré pendant la course. Pour le Super Aito, tous les concurrents sont dangereux puisque cette course est une sélection des rameurs du Te Aito. Mais je vais essayer de viser la première place.

C’est ta dernière année en junior. Quelles seront tes ambitions lorsque tu passeras chez les séniors ?
Pour les courses en séniors, j’essayerai de bien figurer dans les classements. Je pense aussi que je vais rester dans l’équipe deTeam OPT car on est bien encadré là-bas. Ils ont un bon staff médical. Toutes les conditions sont réunies pour percer dans le vaa.

Aurais-tu un message à faire passer à la population ou aux jeunes ?
Je voudrais dire aux jeunes de faire du sport. Faites n’importe quel sport. Prenez un ballon ou un vaa au lieu de rester sur la route à ne rien faire.

2019  MooreaNews   Moorea News