background
logotype

Categorie

Les riverains de Teavaro s’inquiètent d’un projet de lotissements

Alors que l’enquête publique sur le projet de construction de 3 lotissements à caractère résidentiel sur le site Paetou à Teavaro a été lancée il y a une semaine, les riverains de Teavaro ainsi quelques associations (environnementales et culturelles) de Moorea s’inquiètent de l’impact de ce projet sur l’environnement et sur les vestiges archéologiques de cette terre. Ces derniers se sont réunis lundi dernier à Teavaro pour exprimer leurs inquiétudes. Un collectif, intitulé Paetou, avait été créé pour décider des actions à venir.

Le projet en question prévoit le terrassement puis la construction de 3 lotissements de 50 lots, dont 10 lots commerciaux, sur le site Paetou à Teavaro (pas loin de la mairie) sur une surface globale de 237.000m².
L’étude d’impact sur l‘environnement est consultable depuis le 24 juillet dernier et ce, jusqu’au 24 août prochain à la mairie principale de Moorea-Maiao, à la mairie annexe de Teavaro ainsi qu’au service de l’urbanisme de Papeete.
A peine l’enquête publique lancée, un sentiment d’inquiétude s’est vite répandu en une semaine auprès d’une partie de la population de l’île sœur, en particulier de celle de Teavaro.
Une réunion publique a d’ailleurs été organisée dans la matinée du 29 juillet 2019 à la mairie annexe de Teavaro durant laquelle les riverains du district, des habitants des autres communes associées ainsi que des membres de quelques associations culturelles et environnementales ont pu exprimer leurs craintes concernant ce projet.
Parmi les motifs d’inquiétudes les plus vifs qui ressortaient de ces discussions, celui de voir les vestiges archéologiques de la terre Paetou détruits par les travaux de déblais et de remblais.  
« Je suis propriétaire de la terre Viriamu, juste à côté de la terre Paetou. Chez moi, il y a des structures de marae très anciennes sur lesquelles se déroulaient des cérémonies. Dans la montagne, il y a aussi des paepae (plates-formes en pierres) qui s’étalent jusqu’à la terre Paetou. Toutes ces structures sont chargées d’histoires anciennes qui sont même relatées dans certains écrits. Or ils ont seulement mentionné dans l’étude d’impact du projet la présence de quelques arbres de Ati et de Tou. En fait, ils nous ont complètement oubliés ! » regrette Lucie Pereyre.
Le projet prévoit un terrassement de 65 000 mètres cubes de déblais à mettre en remblais notamment sur la partie marécageuse de la terre Paetou en bord de mer. «C’est un volume énorme. Je pense sincèrement que la commune de Moorea-Maiao et le service de l’urbanisme ne devraient pas tolérer cela. On a assez découpé les montagnes à Moorea pour faire des remblais» insiste Douglas Pearson.
« Ils prévoient de creuser la terre de cette montagne et de l’utiliser pour le remblaiement et le terrassement du terrain Paetou. A quoi va ressembler cette montagne par la suite ? » s’interroge Rahiti Buchin avant de se soucier des conséquences environnementales dans le lagon de Teavaro. « On connait les conséquences de ce genre de travaux. Quand il va pleuvoir, cette terre va se déverser dans le lagon et les coraux risqueront de mourir après. De plus, on a déjà à Teavaro le quai de Vaiare, un grand hôtel (Sofitel Moorea, IaOra Beach Resort), les résidences Bel Air et toutes les habitations de la population. Quand on sait (en tant que pêcheurs) que les coraux du lagon (de Teavaro) sont en train de mourir, que deviendra notre lagon avec les eaux usées en plus de ces nouvelles résidences (de Paetou) ? »
Le problème d’accès à la mer qui devient un souci de plus en plus préoccupant autour de l’île sœur a également été évoqué : « Le bord de plage du terrain Paetou est un lieu de pêche et de promenade pour la population de Teavaro. Avec ce projet, les habitants de Teavaro n’auront plus le droit d’aller à cette plage. Ils n’auront plus d’autre choix que d’aller à la plage publique de Toatea. » explique Marie Hape, habitante de Teavaro.
L’absence de précisions et d’informations sur certains points de l’étude d’impact du projet de Paetou laisse aussi planer des doutes. « Après une première lecture de l’étude d’impact, quelques points nous ont interpellés. Par exemple l’étude qui a été faite est assez succincte.On a surtout parlé de la faune et de la flore. Mais après, l’impact sur le lagon, je ne l’ai pas vu. C’est un point d’interrogation. L’impact sur le lagon est assez important, surtout quand ont sait que l’AMP (Aire Marine Protégée) de Nuarei se trouve juste en face. » souligne Thierry Magniet, membre de l’association Tia'i Fenua.
Quelques membres du collectif avaient rencontré Olivier Billaudet, promoteur du projet Paetou et directeur de l’entreprise OBTP mercredi dernier afin de mieux s’informer du projet et pour faire part des inquiétudes des riverains de Teavaro. Quelques éléments de réponses tenus par le promoteur lors de cette rencontre ont d’ailleurs été rapportés aux autres membres du collectif lors de la deuxième réunion publique qui a eu lieu mercredi soir à la mairie de Teavaro.
Mais leur position reste ferme. « Notre position concernant ce projet n’a pas changé à l’issue de cette rencontre.» insiste Rahiti Buchin avant d’ajouter qu’« ils viendront annoncer des emplois pour nos enfants. Mais nous devons peser le pour et le contre de ce projet avec peut-être des emplois à la clé pour une période courte mais aussi avec des conséquences négatives (environnementales, …) à subir sur le long terme. ».
Une réunion publique entre la population de Moorea et Olivier Billaudet, durant laquelle ce dernier viendra exposer en détail son projet, est prévue pour le mercredi 07 août 2019 au temple protestant de Teavaro à 17 heures. D’ici là, les membres du collectif mèneront des réflexions pour faire des propositions sur le site de Paetou à la place du projet actuel.

CollectifPaetouTeavaro

 

 

 

2019  MooreaNews   Moorea News