background
logotype

Categorie

Un don de 500.000 francs offert à l’association Océania

pic1

Un don de 500.000 francs offert à l’association Océania pour son projet Vigie sanctuaire 


L’hôtel Hilton de Moorea a remis, vendredi dernier, un chèque de 500.000 francs à l’association Océania afin de l’aider à mettre en place la deuxième édition du projet Vigie Sanctuaire. Ce dispositif, visant à éviter les collisions entre les navires et les baleines sur le trajet de Tahiti-Moorea, sera reconduit du 15 juillet au 15 novembre prochains.
L’association Océania reçu des mains de la directrice de l’Hôtel Hilton de Moorea, Richmond Rose, un chèque d’une valeur de 500.000 francs lors d’une cérémonie organisée à l’hôtel dans la journée du vendredi 05 juillet 2019.
Ce don contribuera au financement de la deuxième édition du projet Vigie Sanctuaire qui se déroulera durant la saison des baleines de cette année, soit du 15 juillet au 15novembre 2019.
Pour rappel, le projet sanctuaire, mis en place par l’association Océania, vise à limiter le risque de collisions entre les baleines à bosse et les navires à grande vitesse (Terevau et Aremiti) entre Tahiti et Moorea durant la saison des baleines. Pendant cette période, des observateurs de mammifères marins MMO (« Marine Mammal Observer »), formés et désignés par l’association, travaillent avec les capitaines de navire pour éviter toute collision.
Lors de la première édition de l’année dernière, ce dispositif aurait présenté des résultats très positifs. «Au niveau des chiffres, on a fait plus de 300 observations en 3 mois et on a mis en évidence 96 cas de collisions potentielles. Cela veut dire que 96 fois pendant la saison, l’observateur a dû travailler avec le capitaine pour être sûr que le navire garde le bon cap et que celui-ci ne rentre pas en collision avec ces animaux. Au vu de l’importance de ces chiffres, on a décidé de mettre en place la deuxième édition du projet Vigie Sanctuaire. » explique Charlotte Exposito, directrice et fondatrice de l’association Océania.
Pour cette nouvelle édition, une éducatrice de l’association sera également présente, deux fois par semaine, à bord des navires pour éduquer et sensibiliser le public à la protection des baleines.

ToanuiTulasne
ToanuiTulasne, observateur de Mammifères Marins MMO
« C’est un travail important pour les cétacés. »
J’avais suivi la formation Aruru au mois de décembre dernier. J’ai ensuite adhéré à l’association Océania. J’ai suivi toutes les formations que l’association proposait. J’ai postulé pour le poste de MMO parce que je pense que c’est un travail important pour les cétacés. On est aussi toujours en contact avec la nature et on est là pour la préserver.

MereTahia

MereTahia, observateur de Mammifères Marins MMO
« C’est une fierté de protéger des animaux emblématiques de la Polynésie Française. »
J’ai suivi la formation Aruru en décembre 2018 au cours de laquelle on s’est rendu compte du manque de communication entre les humains et la nature. C’est ce qui nous a motivés à continuer à faire les formations avec l’association pour justement être observateurs de mammifères marins. On sera là pour éviter les collisions et pour communiquer avec les humains qui ne font pas vraiment attention. C’est une fierté de protéger des animaux qui sont emblématiques en Polynésie Française et qui en plus, sont en danger alors qu’on est un sanctuaire.

RichmondRose

Richmond Rose, Directrice de l’hôtel Hilton de Moorea
« On voit passer des baleines devant l’hôtel »
On organise régulièrement des récoltes de fonds pour la cause de l’environnement auprès de notre clientèle. Cette fois-ci, on va aider l’association Océania à sauver les baleines qui viennent chez nous. En fait, l’hôtel est très soucieux de l’environnement. On a par exemple une nurserie de coraux à l’hôtel. Nos touristes ne viennent pas seulement en Polynésie Française pour voir nos belles plages ou pour rester dans nos bungalows. Ils viennent aussi pour nager autour des poissons, près des coraux, etc... On voit passer des baleines devant l’hôtel. Cela est devenu une attraction pour notre clientèle. C’est une raison de plus pour les protéger (les baleines).

Source@P.R.

Crédit photo@P.R.

2019  MooreaNews   Moorea News