background
logotype

Categorie

Un collectif contre l’implantation d’un McDonald’s à Moorea

UN Sans titre 1A MOOREA ????

Un collectif contre l’implantation d’un McDonald’s à Moore

 

Un collectif d’habitants de Moorea, opposé au projet d’implantation d’un McDonald’s sur leur îlea été créé la semaine dernière. 

Les membres veulent sensibiliser  la population sur les conséquences  néfastes d’un tel projet.

Une rumeur sur le projet d’installation de l’enseigne américaine de restauration rapide dans les bâtiments en construction du groupe Wan à Teavaro avait provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux depuis quelques jours.Suite à cette vague d’inquiétudes, certains  habitants de l’île sœur ont décidé de prendre les devants en créant un  collectif « contre l’installation d’un  McDonald’s  à Moorea » et « contre la malbouffe ».

Une première réunion a eu lieu lundi dernier dans les locaux de la commune associée de Teavaro.

Les membres de ce nouveau collectif ont pu notamment échanger leur avis sur les conséquences néfastes d’une éventuelle implantation de l’enseigne américaine sur l’île sœur.

Les contestataires ont notamment  exprimé leurs inquiétudes sur  la dégradation de l’image de  l’île de Moorea en tant que destination touristique ou encore  des conséquences de la mauvaise qualité nutritionnelle des fast-food sur la santé de la population.

L’impact sur l’économie locale, avec le  «devenir incertain des  activités de restauration (snacks, roulottes, patentés,…)  de l’île » ou encore l’impact sur l’environnement, avec  « l’augmentation des déchets des plats à emporter »,  suscitent également de vives inquiétudes. 

Malgré les fermes démentis de la direction générale de la SAS Tahiti Management Services McDonald’s Tahiti sur une éventuelle  installation d’un McDonald’s à Moorea, les membres du collectif restent vigilants.

Ces derniers craignent toujours qu’un tel projet voie le jour sur l’île à l’avenir.

Ils envisagent prochainement de sensibiliser la population  sur les conséquences de l’implantation d’un McDonald’s à Moorea  et sur les méfaits de la malbouffe.

« Nous aimerions sensibiliser  les habitants de l’île à une alimentation plus saine avec nos produits du terroir.Notre première action sera d’aller à la rencontre de nos producteurs locaux.On va leur proposer de promouvoir leurs produits auprès de la population.» explique Prisca Amaru, membre du collectif.

 PriscaAmaru

Prisca Amaru : 

L’image véhiculée par l’enseigne américaine est mauvaise autant pour la malbouffe que pour les déchets qu’ils peuvent occasionner. On connait nos jeunes.Ils vont prendre leur plat pour manger au bord de la route ou de la plage. Ils ne vont pas jeter leurs déchets à la poubelle.

Le McDonald’s risque aussi de ternir l’image de Moorea dans le monde. Les touristes américains nous disent tous que le McDonald’s n’est pas beau, pas bon non plus. Ils viennent dans nosîles pour s’évader de leur civilisation.Ils viennent à Moorea qui est une île touristique phare. Donc nous, habitants de Moorea, ne voulons pas de McDonald’s.

Ceux qui veulent manger au McDonald’s n’ont qu’à prendre le bateau pour aller en ville.

On pense aussi à la santé nos enfants.Il faut qu’ils  apprennent à s’alimenter correctement. Sinon, il y aura encore une augmentation de l’obésité et du diabète.

On s’inquiète aussi pour les marchands ambulants car on sait que tout le monde va se ruer au McDonald’s.

 

SuhasAlphonse

Suhas Alphonse : 

Les touristes viennent avant tout pour visiter l’île de Moorea.Mais à 1 kilomètre du débarcadère, ils vont se retrouver devant un McDonald’s.Ce n’est pas ce qu’ils viennent voir en Polynésie Française. Ils veulent plutôt voir nos paysages, l’accueil des polynésiens ou encore  nos produits locaux tels que l’ananas, la mangue, la banane, du coco, etcPourquoi ne pas proposer  des buffets avec des produits locaux à la place d’un McDonald’s ? Nous avons tous les fruits qu’il faut pour proposer des choses. Des jeunes sont actuellement en train de proposer de nouveaux produits (dérivés).En plus, nous n’avons qu’une seule exposition des produits agricoles par an. Le reste du temps, nos agriculteurs  et nos pécheurs vendent sur les bords de route.Pourquoi ne pas faire quelque chose pour  eux ? D’un coté, on sensibilise les enfants sur les bienfaits d’une bonne alimentation et d’un autre coté, on leur propose un McDonald’s.Nos enfants ne sauront plus qui écouter ! Les jeunes  de Moorea qui veulent manger  au McDonald’s n’ont qu’à prendre le bateau pour aller à Tahiti.  Mais pas ici chez nous.

 

 FatimaBadji2

Fatima Badji : 

Le premier impact est celui subi par l’environnement. On est en train de lutter contre les déchets plastiques.Dans le monde, on a une urgence climatique. McDonald’s représente le monde de la malbouffe, de l’hyperconsommation  et de la pollution environnementale. Partout dans le monde, on se lève pour dire qu’on ne peut plus continuer comme cela et qu’on va tout droit dans le mur. C’est incroyable de voir comment notre  petite île est encore préservée de tout cela.

On va avoir ce qui va nous détruire en fait. Vraiment, c’estau-delà du simple fait de la consommation de nourriture de mauvaise qualité. Car à aussi bas prix, les produits ne sont pas  forcément  de qualité nutritionnelle correcte. On connait toutes les conséquences.

C’est vraiment la fin d’un monde.Toutes les sociétés veulent se débarrasser de cela et nous qui sommes préservés, on veut faire rentrer cela  dans notre univers.On a encore réussi à préserver la culture sur Moorea.Il y a des gens qui luttent tous les jours pour cela. L’implantation de cette enseigne (McDonald’s)serait la destruction d’un symbole. On ne peut pas rester figé.

On ne peut pas empêcher la société d’évoluer.Mais pas au détriment de la culture et de la population.

 

Source @ P.R

2019  MooreaNews   Moorea News